IGIS Limites CONCEPTION DE LA METHODE SYSTEMIQUE SITUATIONNELLE

Un système est un ensemble qui possède une propriété globale qu’aucun élément pris séparément ne possède. Il est composé de quatre éléments. Chacun des quatre éléments devient à son tour un système composé de quatre éléments ou ensemble d’éléments.

De plus un Système devient un élément d’un ou plusieurs Super-Systèmes.

Le changement de référentiel vers un niveau inférieur de la hiérarchie systémique est univalent.
Le changement de référentiel vers un niveau supérieur est multivalent.

Les décompositions d’un système se réalisent de deux manières différentes. La première est de décomposer le système en élément fonctionnels, la deuxième est de décomposer chaque élément de façon opérationnel.

DEFINITIONS DE L’INNOVATION

Définition de l’OCDE, Manuel d’OSLO

Une innovation est la mise en œuvre d’un produit d’un bien, d’un service ou d’un procédé de production nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques d’une entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures.

Une innovation produit correspond à l’introduction d’un bien ou d’un service nouveau ou sensiblement amélioré sur le plan de ses caractéristiques ou de l’usage auquel il est destiné.
Cette définition inclut les améliorations sensibles des spécifications techniques, des composants et matières, du logiciel intégré, de la convivialité ou autres caractéristiques fonctionnelles.

Une innovation de procédé est la mise en œuvre d’une méthode de production ou de distribution nouvelle ou sensiblement améliorée. Cette notion implique des changements significatifs dans les techniques, le matériel et/ou le logiciel.

Une innovation de commercialisation est la mise en œuvre d’une nouvelle méthode de commercialisation ou de rupture impliquant des changements significatifs de la conception ou du conditionnement, du placement, de la promotion ou de la tarification d’un produit.

Une innovation d’organisation est la mise en œuvre d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures de la firme.

Autre définition

Une innovation est le développement pour la première fois de nouvelles valeurs sur le plan économique ou social grâce à des solutions qui répondent à des nouvelles exigences, des nouveaux besoins ou d'anciens besoins d'un marché ou d'une société. Ces nouvelles valeurs sont proposées à travers de nouveaux produits, processus, services, technologies ou idées qui sont mis à disposition des marchés, des gouvernements et de la société. Une invention est la création d'une nouvelle idée, tandis qu'une innovation est liée à l'utilisation de cette nouvelle idée.

Caractéristique commune à l’ensemble des domaines : une nouveauté ne devient une innovation que lorsque cette nouveauté rencontre son public, c’est-à-dire devient un succès commercial.

Amélioration ou création de quelque chose de nouveau et d’original rencontrant son public.

Une dernière définition

IGIS Valeur

DIFFERENCES ENTRE INNOVATION ET INVENTIVITE

Une innovation efficace n’est pas souvent une idée « géniale », elle est dans une large majorité des cas une amélioration qui semble logique et facile.
Ne pas confondre les degrés d’inventivité avec une innovation. Ce n’est pas seulement les découvertes ou les nouveaux concepts qui sont des innovations.

Nous ne pouvons pas opposer les innovations incrémentales et les innovations de rupture. Les innovations autour d’un produit, d’un service, d’une organisation sont successivement incrémentales puis de rupture.
Il s’agit du phénomène de Relaxation décrit par SIMONDON et ALTSCHULLER.

Proportion des niveaux d’inventivité par rapport au nombre de brevets déposés :
 Niveaux d’inventivité  Pourcentage
 Découverte  <1%    
 Nouveau Concept  4%    
 Amélioration Majeure  18%    
 Amélioration Mineure 45%    
 Amélioration Apparente 32%    
Source : Analyse des Brevets – ISTIA, Pascal CRUBLEAU 2000

DEFINITION DE SYSTEMIQUE


Le nom féminin systémique désigne une méthode scientifique grâce à une vision holistique, la systémique permet d'aborder des sujets complexes qui étaient réfractaires à l'approche parcellaire des sciences exactes issues du cartésianisme.

L'adjectif systémique caractérise ce qui concerne un système ou qui agit sur un système.
Apparue progressivement pendant la deuxième moitié du XXe siècle, la systémique est un mode d'appréhension qui peut être considéré comme un langage, un état d'esprit ou même une philosophie. Elle tend également à être considérée comme une science mais son axiomatique n'est pas suffisamment stabilisée pour qu'elle soit unanimement reconnue comme telle.

La pensée systémique consiste à regrouper les éléments individuels d'un système sous des points de vue particuliers. Selon l'International Project Management Association, la pensée systémique est définie comme une façon de voir les phénomènes et les corrélations complexes dans leur intégralité selon une approche interdisciplinaire. L'objectif de l'approche systémique est la modélisation, c'est-à-dire la figuration d'une réalité complexe sous la forme d'un modèle décomposé, plus facilement compréhensible.

IGIS Systemique
DEFINITION DE SITUATIONNELLE

Le futur n’est pas prévisible, pour qu’il n’y ait pas de hasard il est nécessaire que sur 20 affirmations Spécifiques, Mesurables, Ambitieuses, Réalistes et définies dans le Temps, 13 au moins soient vraies. Dans l’absolu, la probabilité que sur les 20 affirmations et que les 20 soient vraies, soient dues au hasard n’est pas nulle, mais elle est tellement faible que l’on peut dire qu’elle tend vers 0. Nous pouvons admettre qu’au-delà de 12 affirmations vraies sur vingt, nous utilisons un arbre décisionnel méthodique.

Chaque situation pour une entreprise est différente, chaque organisation, produit, service, méthodologie n’est pas strictement identique d’une entreprise à l’autre. Le fait de considérer cette situation comme très proche et que l’on peut regrouper en lot, en fournissant une réponse commune. Si cette simplification était encore envisageable dans les années 80’s, aujourd’hui le nombre de paramètres est en telle augmentation que cette simplification conduit de plus en plus souvent à des erreurs fondamentales dans le cadre des prises de décisions concernant les innovations.

Une focalisation sur le passé augmente considérablement le risque d’erreur de piste, puisque l’on revient en arrière et donc nous devons refaire des choix qui ont déjà été faits, l’erreur potentielle venant du fait que l’on peut, à tout moment de choix à faire, faire un mauvais choix.
Revivre au passé est source d’erreur, nous ne pouvons pas prévoir le futur. Travaillons au Présent.

IGIS Situationnelle
DEFINITION DE LA GENERATION D’IDEES

Les idées sont de 40 types différents et sont composés par 94 sous-types. Les quarante principes créatifs, ne sont pas utilisés aussi souvent les uns que les autres, il y a de grosses différences.
Dans 50% des situations, seulement 8 principes créatifs sont utilisés : Changer, s’adapter ; Anticiper l’action ; Segmenter ; Extraire ; Interagir ; Dynamiser ; Impulser et Rendre hétérogène.

IGIS Generation